dimanche 6 septembre 2020

Voyage. Migration rapaces au sud de la méditerranée.

 Vous pouvez suivre cette aventure sur ce blog ou sur mon profil Facebook ou ma Story, ainsi que sur ma nouvelle page FB. TERRA MADRE.

Départ dans la nuit du 7 septembre. Direction, parc nationaux de la Sila du Pollino et de l'Aspromonte en Calabre. Petite halte rencontre avec les Loups. 

Traversé du détroit de Messine en Sicile et suivi migration post nuptiale des rapaces qui rentrent en Afrique. 



Viré rapide aux îles Éoliennes au nord est de la Sicile pour un repérage passages Faucons d'Eleonore.

Au retour, identification zone de braconnage oiseaux, entre les montagnes de Calabre et de Sicile sur le détroit de Messine, pendent la période de migration. 

Petite halte dans les Alpes Franco Italiennes pour reperages divers... 

Bien à vous

Ldz

 


 APRÈS 18h de route, arrivé parc national d, Aspromonte. Calabre. Puis direction  la Sicile, après un bon repérage oiseaux en migration...

 


 Apres la traversé rapide de l'étroit de Messina, direction Milazzo pour l'embarquement vers les Îles Éoliennes. 






Milazzo



Embarquement. Îles Éoliennes. 



Covid oblige... Distances ? Pas facile à déchiffré. 







Les Îles en vu. 



A terra. 

J'ai pas trop le temps pour le repérage du passage de la migration, et un aperçu des faucons car la météo ne sera pas très favorable... 

 


 Petit miracle, après des recherches assez périlleuses et compliquées, je trouve un super spot très spectaculair pour admirer quelques rapaces, dans un cadre idillique. 




Le lendemain, après une pause bien mérité je prépare déjà mon nouvel embarquement, en compagnie d'une bonne granita, pour mon voyage retour de 2000 km environ. 






Encore un embarquement pour le détroit de Messine, direction le parc national du Pollino, le plus grand d' Italie au nord, dans la région de Calabre. 



Escale île da vulcano. 






Arrivé à Messine, très jolie ville. 




Près du port, arrivage poisson frais, pêche de la nuit. 




Dernière dégustation de la véridique et inimitable granita al limone et Caffè con panna, avant mon départ de l' autre côté du détroit, la Calabre.




A mon arrivé en Calabre, je laisse derrière moi le détroit, et déjà les doux souvenirs des Îles, et la puissance infini de Mer Nature.... 



Pendant le voyage allé, j ai déjà repéré sur le parc national du Pollino une zone où la présence d'une moeute de loups sauvages a été signalé. 

Je m y rend aussitôt. 

C'est le dernier objectif à atteindre de ce beau voyage. J espère que mère nature sera encore avec moi. 

Je reviendrai vers vous dans quelque temps, car en haltitude le réseau est pas très certain. 

Je vous donnerai ainsi, les derniers comptes rendus de cette belle aventure. 

Long chemin à vous....